miam spirulineLa spiruline? On en parle partout! Aliment miracle ou alicament? Faisons le point sur ses bienfaits; alors où sont les mensonges et quels sont les risques? Parole de producteur…

La spiruline, rapide tour d’horizon

Il est toujours intéressant de le rappeler : La spiruline est un aliment et pas un médicament. Naturellement riche en protéines végétales, vitamines et minéraux. La spiruline se mange fraîche, déshydratée en brindilles, en poudre voire en comprimés (certaines personnes croquent les comprimés).

La spiruline existe depuis 3,5 milliards d’années et a probablement contribué à la création de l’atmosphère de la terre. Était-ce de la spiruline biologique? Oui, l’homme n’existait pas, donc la spiruline était bio. Était-ce un aliment, pas encore. Quoi que…

 

 

 

La spiruline quels bienfaits?

Vous trouverez partout sur le web des références sur la spiruline que consommaient les Incas, les Azteques et les Mayas avérés par les écrits des conquistadores. Plus proche de nous, le botaniste Léonard découvre en 1964 que les femmes des lacs Kanem et Lac  au Tchad récoltent une algue microscopique à la surface de l’eau. Une fois séchée, l’algue, qui est en fait de la spiruline, se présente sous forme de galettes, le dihé,

Nourriture reconnue par l’OMS, contribuant à la lutte pour la sécurité alimentaire ou contre la malnutrition pour la FAO. La spiruline est un aliment et comme tout aliment, il peut convenir à certaines personnes et pas à d’autres.

Rappel de ses composants principaux

Riche en protéines : 60 à 70%
Vitamines A, E, D, B1, B2, B3, B6, B8, K,  bêta-carotène (provitamine A)
Minéraux  : Calcium, Fer, Magnésium, Phosphore, Zinc, Potassium
Acides aminés :  18 dont 9 essentiels
SOD : superoxyde dismutase
Pigments : phycocyanine, chlorophylle a
Acide Gras Essentiels : Omega6

Les points de vigilance

Quand on décide de consommer de la spiruline il faut absolument s’informer sur son origine et la composition de ce que l’on ingère,

L’origine

Oubliez la « spiruline sauvage », ramassée dans des lacs. Les contaminations peuvent être nombreuses même si le lac n’est pas pollué. Les microcystines et des cyanobactéries étrangères à la spiruline risquent de contaminer le produit. Très risqué.

La spiruline d’Asie, Chine notamment. La réglementation sanitaire est vraiment différente de la nôtre. De nombreuses analyses rapportent la présence d’éléments indésirables et toxiques dans la spiruline chinoise.

Les spirulines hors Europe. Comme pour la Chine, les standards d’hygiène et les critères sanitaires ne sont pas les mêmes dans les pays tiers. Ils sont parfois inexistants. Demandez les analyses et critères utilisés. Inutile de s’intoxiquer sous prétexte de « Spiruline Solidaire » ou « éthique ».

Le flou

Découvrir l’origine de certaines spiruline du commerce relève du parcours du combattant. « Conditionnée en France ». Oui mais cultivée où? Mystère! ou « Made in France » qui vient de Grèce ou du Maroc. Sans préjuger de la qualité de ces produits, le Made in France ne veut absolument pas dire  Cultivé en France.

Donc, pour se renseigner, on téléphone ou on envoie un mail à partir des coordonnées inscrites sur le paquet de spiruline « made in France ».

  • Si c’est un producteur, il va vous renseigner. Vous pourrez même visiter sa ferme (en saison).S’il ne vous répond pas toute de suite, c’est normal – il est avec sa spiruline, pas devant son ordinateur. S’il refuse de vous recevoir, c’est louche. Serait-ce un revendeur?
  • Si c’est un labo, quelqu’un doit vous répondre, sinon fuyez!
  • Si c’est un revendeur, il doit être transparent sur l’origine de son produit. Dans le cas contraire, oubliez-le. Le prix était peut-être attractif mais vous n’avez aucune certitude sur la qualité ou même si le produit n’est pas dangereux pour la santé.

Dans la mesure du possible, vérifiez, visitez, validez. La plupart des problèmes liés à la consommation de spiruline viennent de produits obscurs qui ont passé nos frontières de manière opaque. Ils nuisent à la qualité et à la réputation de la spiruline cultivée avec amour.

 

La composition

Sur le flacon est écrit « spiruline » que ce soit en brindilles, paillettes, micro-granules, comprimés ou gélules. Mais il arrive que la composition soit détaillée et fasse apparaître des ajouts. Pas question! La spiruline se suffit à elle-même. Le talc, stéarate de magnésium et autres n’ont rien à faire là.

Les précautions

Il n’y en a pas beaucoup mais il faut être vigilant. Si vous êtes fragile, allergique ou souffrez de pathologies nécessitant des traitements médicaux ou une surveillance médicale, il ne faut pas introduire de nouvel aliment sans en référer à votre médecin. Sportifs, si vous cherchez la performance et l’endurance, la spiruline peut vous aider mais elle ne fera pas tout : n’en abusez pas!

Voici une liste non-exhaustive de précautions :

  • les traitements anti-coagulant. La spiruline contient de la vitamine K comme les épinards, les brocolis ou les choux qui permettent de réguler la coagulation du sang. Il peut donc y avoir des interactions néfastes si vous êtes sous traitement anticoagulant. Demandez à votre médecin.
  • l’hémochromatose et toutes les maladies liées à la présence d’une trop grande quantité de fer dans l’organisme. Pour consommer de la spiruline, qui contient beaucoup de Fer, demandez à votre médecin.
  • femmes enceintes et allaitantes, vous n’êtes, bien sûr, pas malades. Cependant, comme il s’agit d’une période bien particulière dans la vie d’une femme, l’organisme est plus sensible. Demandez conseil à votre médecin.
  • les personnes souffrant de maladie auto-immune doivent également être conscientes que la spiruline stimule les défenses immunitaires. Toujours demander à son médecin avant de prendre de la spiruline.
  • les personnes souffrant de phenylcétonurie doivent absolument demander un avis médical. La spiruline contient cet acide aminé essentiel, la phénylalanine.
  • les fumeurs doivent limiter leur consommation de spiruline. Le beta-carotene, très présent dans la spiruline augmenterait le risque de cancer.
  •  le sel et l’iode qu’il contient peuvent poser des problèmes. La spiruline pousse dans de l’eau salée, elle en garde un petit goût (légèrement salé). Demandez à votre médecin.
  • les régimes amaigrissants. La spiruline peut aider à combler les micro-carences et apporter une impression de satiété. Elle doit être consommée avec d’autres aliments. Demandez conseils à un professionnel de la nutrition.
  • la prise de poids. Il faut manger varié et ne pas compter que sur la spiruline. Certains aliments verront leur goût « exhausté » par la spiruline, mais attention à ne pas la cuire pour garder ses vitamines. Elle va apporter ses vitamines et minéraux lors d’un régime alimentaire visant à prendre du poids.

Audrey Manet. La spiruline : indications thérapeutiques, risques sanitaires et conseils à l’officine.Sciences pharmaceutiques. 2016. dumas-01346709

Beta-carotene is associated with lower risk of some cancers in women nonsmokers but with higher risk in women smokers]
Mathilde Touvier, Françoise Clavel-Chapelon, Marie-Christine Boutron-Ruault
Dr J-L Vidalo, Spiruline L’algue bleue de santé et de prévention, Ed Broché,
Dr J Dupire La Spiruline un super aliment, Ed Trédaniel

 

 

Pin It on Pinterest

Share This