La plupart des spirulines vendues s’affirment vegan friendly ou suitable for vegan mais qu’en est-il vraiment? Pourquoi sommes-nous persuadés que seule la spiruline bio française est compatible avec l’éthique du véganisme et du végétarisme?

La spiruline, ça se mange

Pesto spiruline ortie et blettesIl est toujours intéressant de le rappeler : La spiruline est un aliment et pas un médicament. Naturellement riche en protéines végétales, vitamines et minéraux. La spiruline se mange fraîche, déshydratée en brindilles, en poudre voire en comprimés (certaines personnes croquent les comprimés).

Elle se mange telle quelle ou saupoudrée sur les plats, dans des préparations froides ou tièdes. La seule limite c’est votre imagination. Un petit coup d’oeil à nos recettes pour vous inspirer?

L’objectif de cet article n’est pas de rentrer dans un débat d’expert sur la fameuse vitamine B12 présente naturellement dans la spiruline. Personne n’a véritablement tranché le sujet. Certains vous dirons que la B12 de la spiruline ne vaut rien, d’autres vous diront qu’elle est d’excellente qualité et très utile aux vegans.

 

La spiruline convient-elle aux végétariens et végétaliens?

Oui et non. Réponse ambigüe, voici pourquoi.

Tout dépend de la manière dont elle est cultivée. Comme tout être végétal, la spiruline a besoin d’azote pour se développer et faire de la photosynthèse. Cet azote provient de différentes sources.

La spiruline des lacs

lac vertNaturellement présente dans de nombreux lacs et étangs sur toute la planète, la spiruline se développe dans des eaux légèrement salées (saumâtres) avec un PH élevé. Elle tire sa nourriture de l’eau où elle se trouve. Dans un lac, l’azote nécessaire à la spiruline provient de la décomposition des végétaux et des animaux. Voilà, c’est dit, clair et net. La spiruline des lacs peut aussi contenir des microorganismes et autres joyeusetés qui la rendent dangereuse à la consommation. Evitez.

La spiruline cultivée

Je vais parler de la spiruline cultivée depuis de nombreuses années selon des méthodes éprouvées. La spiruline  est cultivée en bassins hors sol et nourrie avec des aliments fabriqués à la ferme ou non. Cette technique permet de maitriser la culture et d’éviter les microorganismes pathogènes. L’azote provient soit d’urée (fabrication de synthèse) parfois d’urine animale ou humaine. Il peut y avoir d’autres sources d’azote d’origine animale. Le fer nécessaire à la croissance de la spiruline peut être du sang séché. Le phosphore et le calcium se fabriquent aussi avec des cendres d’os

Vous l’aurez compris, la source d ‘azote et les autres nutriments donnés à la spiruline peuvent avoir des origines synthétiques, animales, minérales et-ou végétales. Il suffit de le demander au producteur.

La spiruline biologique

Bizarrement le bio rend la situation plus compliquée à expliquer mais facilite le choix du consommateur. Nous allons essayer de faire simple. Il existe 3 « sortes de spiruline bio »

Le bio équivalent

logo bio non UeOn trouve de la spiruline bio qui provient de pays étrangers, non européens et qui bénéficie de l’appellation bio et peut apposer le logo bio européen en précisant, en tout petit : agriculture non UE. Cette spiruline bénéficie des accords d’équivalence. Sans rentrer dans des débats les exigences sont différentes selon les pays, On le comprends facilement. Animal ou végétal? On ne sait pas

 

Le bio français et européen

Logo AB Le cahier des charges européen pour la spiruline biologique est récent, 2017. Il a posé des exigences particulières pour la spiruline. Pour faire simple, la source d’azote doit être végétale. Compliqué car l’azote végétal n’est pas celui que la spiruline apprécie le plus. On peut même dire que ce n’est pas sa tasse de thé. De toute façon il n’y a pas le choix à moins de vouloir changer la réglementation,

Les labels privés: exemple Ecocert

logo ecocertCe label, est un cahier des charges privé. Il n’impose pas d’azote végétal, l’azote peut-être d’origine animale. Cette certification permet d’apposer le logo spécifique ECOCERT. Il ne permet pas d’apposer le logo bio européen ou le logo AB. L’origine de l’azote n’est quasiment jamais précisée. Il faut donc demander au producteur ou au fabriquant.

Conclusion

Afin d’être certain qu’aucun intrant d’origine animale (humaine incluse) n’a été utilisé dans la culture de la spiruline que vous choisissez vous avez 2 solutions :

  • Demander directement au producteur ou au fabricant. Il vous répondra ou pas et vous pourrez choisir.
    Une spiruline produite avec des intrants de synthèse tels que l’urée n’est théoriquement pas nourrie avec des animaux. Les produits sont certes chimiques et peuvent donner lieu à des débats. C’est une relation de confiance car rien ne le certifie. Pour être certain demandez à visiter la ferme.
  • Choisir une spiruline française avec le logo Bio européen. La certification garantit qu’aucun animal n’a servi à la culture de la spiruline. Si le producteur ne respecte pas ces engagements il perd sa certification et ne peut plus vendre ses produits avec la mention biologique. Pour être certain de votre choix demandez le certificat bio.

 

Nous aurions pu perdre du temps à vouloir changer le règlement bio européen car il est contraignant. Nous aurions également pu demander une certification privée mais c’est contraire à notre éthique. Face à ces choix nous avons pris une autre option et décidé de fabriquer notre propre source d’azote végétal.

Contrairement à ce qui se dit partout, « la spiruline bio française n’existe pas », il existe bel et bien une spiruline biologique française sans recours aux animaux et certifiée depuis mai 2019. Bienvenue chez nous!

spiruline biologique brindille France

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This